Publicité

Institut Bicher




La nourriture occupe toutes vos pensées ?
Voici pourquoi !


Par, Anaïs A. 


Maigrir durablement
Sans régime, sans faire de sport et sans s'affamer

Essayez de perdre du poids en vous privant et votre corps utilisera toutes sortes de machinations pour vous ramener à la case départ. Pourquoi en période de régime, la nourriture vous apparait-elle si attirante ?

Ce n’est en aucun cas un manque de volonté de votre part. En réalité, la privation n’a jamais été la solution. Une étude menée à l’Université du Minnesota par Ancel Benjamin Keys, psychologue et professeure à la School of Public Health dans le Minnesota le prouve (The Biology of Human Starvation, vol 1 et 2 Minneapolis : University Of Minnesota Press, 1950). 

Dans cette observation faite en 1944, 36 personnes ont participé à l’expérience, il était question d’une réduction considérable du nombre de calories journalier afin de se rendre compte des effets liés au manque de nourriture. 


Le résultat était limpide : ils étaient affamés. Les participants ont commencé à faire de la nourriture une obsession, n’ayant d’yeux, de conversation et de projet que cela. En période de manque, l’activité cérébrale responsable de la prise de décision dans le cortex préfrontal est réduite. Il devient donc presque impossible de résister à la pulsion naturelle de se nourrir. 


Après l’étude d’Ancel Benjamin Keys du Minnesota, les 36 participants n’ont pas seulement repris leur poids d’origine, ils en ont également gagné beaucoup. Ils ont aussi développé des comportements néfastes liés à la privation qui vous sont très certainement familiers :  

L’obsession pour la nourriture 

Un déclin de la concentration durant les activités journalières

Un ralentissement des fonctions cognitives 

Une difficulté à mémoriser en période de faim 

De la culpabilité lié la nourriture

Une distorsion dans la perception du temps qui passe (l’impression que le temps tourne au ralenti)

Une déformation des expériences du quotidien causée par la nervosité causé par la privation


La privation lors des régimes occupe 90% de vos pensées. En pleine lecture d’un livre, il se peut probablement que vous vous disiez : « je n’aurai pas dû manger ce toast au petit-déjeuner ». Ce sentiment de honte récurrent et ce stress ressentis après avoir succombé à la tentation d’un aliment « interdit » génère de la cytokine pro-inflammatoire responsable de formation de maladie, sans parler de la baisse d’estime de soi et la dépression qui y sont associés. 


De plus, le cortisol relâché en permanence dans le sang transforme l’énergie automatiquement en glucose, glucose qui n’est pas nécessaire dans l’immédiat et qui rapidement stocké au niveau de la ceinture abdominale.

Pour désamorcer ce cercle vicieux de prise de poids liée au stress et à la privation, l’Institut Bicher avec des experts en neurosciences ont développé une méthode douce et durable.

A VOIR DANS CETTE PRESENTATION :


La solution Equilibra Mind consiste à agir sur les mécanismes biologiques et psychologiques qui vous poussent à stocker. 

Cette méthode douce, qui agit avec bienveillance a séduit des milliers de femmes sur le chemin de la perte de poids. Aujourd’hui, perdre du poids ne rime plus avec frustration, privation, et culpabilité au moindre écart. Il s’agit de s’accorder un temps pour soi au croisement des pratiques de l’hypnose et de la méditation, en y associant des pratiques de pleine conscience. 

Equilibra Mind se base sur l’étude PMC5319254 de 2015 et publiée dans le « Journal of Medecine and Life »(2) et l’étude « Mindfulness Approaches and Weight Loss, Weight Maintenance, and Weight Regain » de février 2018 (3).


Institut Bicher : le bien être par le corps et l’esprit

REFERENCES SCIENTIFIQUES

(1) ANSES Novembre 2010 : Rapport d’Évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement

https://www.anses.fr/fr/content/régimes-amaigrissants-entretien 

https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2009sa0099Ra.pdf 

a. Page 57 « seules 20 % des personnes en surpoids perdent du poids à long terme avec succès (Wing et al. 2005) »

b. Page 62 « La reprise pondérale concerne 80% des sujets à un an et augmente à long terme. »

c. Page 79 « La reprise pondérale concerne 80% des sujets après un an et augmente avec le temps. »

(2) Etude PMC5319254 de 2015 et publiée dans le « Journal of Medecine and Life » https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5319254/ 

(3) Etude « Mindfulness Approaches and Weight Loss, Weight Maintenance, and Weight Regain » de février 2018 https://ganepao.com.br/wp-content/uploads/2020/02/OK_Mindfulness-Approaches-and-Weight-Loss-Weight-Maintenance.pdf 

(4) Avis vérifiés le 10/06/2022 : https://www.avis-verifies.com/avis-clients/institut-bicher.com 

- Professeur Traci Mann de l’Université du Minnesota, auteure de « Secrets from the eating lab »

- MCGill University : Planning and visualization lead to better food habits - https://www.mcgill.ca/channels/news/planning-and-visualization-lead-better-food-habits-172096

- MCGill University : The mental work behind medals - https://mcgillnews.mcgill.ca/s/1762/news/interior.aspx?sid=1762&gid=2&pgid=1129


Avertissement :

Les résultats peuvent varier d'une personne à l'autre et ne sont pas garantis.

Ceci n'est pas un avis médical et ne se substitue pas à la consultation d'un médecin.

Ceci n'est pas un article de presse, mais une publicité pour les produits de la marque Institut Bicher.

Cette méthode d'amincissement ne vous garantit pas des résultats miraculeux. Elle n'a pas été objectivée mais repose sur une approche validée par plusieurs études scientifiques.

Copyright © Institut Bicher. Tous droits réservés - cgv / mentions légales