Institut Bicher

Perdre du ventre 


Pourquoi faire des abdos est une grave erreur


Par, Caroline L. 

MAIGRIR DURABLEMENT

SANS RÉGIME, SANS FAIRE DE SPORT ET SANS S’AFFAMER


Qui n’a pas tenté un jour de réduire « sa bouée » en réalisant une multitude d’abdos ?

Quel a été le résultat ?


Peu concluant n’est-ce pas ? Et pourtant, votre entourage vous l’affirmait : pour perdre du ventre rien de mieux que les abdos ! Il faut attaquer la graisse où elle se trouve. 


Malheureusement, c’est une terrible erreur. La plupart des exercices d’abdominaux consistent à pousser votre sangle abdominale vers l’extérieur. Ainsi, au lieu de faire disparaître votre ventre, il pousse davantage encore ! 

D’où vient ce phénomène ?

Les abdominaux réalisés par la plupart des personnes (et souvent conseillés à tort par les coachs sportifs) sont des « crunchs » : vous vous allongez au sol, genoux pliés, les mains derrière la nuque et vous rapprochez votre buste de vos genoux. De cette façon, vous raccourcissez vos muscles grands droits et étirez le transverse, ce qui physiologiquement parlant n’est pas du tout naturel et totalement inutile. 

Que se passe-t’il dans cette position ?

Vous compressez vos viscères vers le bas du ventre, un peu à la manière d’un tube de dentifrice sur lequel on appuie. En pratiquant cet exercice, les femmes fragilisent énormément leur périnée, ce qui peut mener à terme à une incontinence urinaire, ou bien une descente d’organes dans les cas les plus sérieux.  

Vous vous faites mal au dos, vraiment mal au dos : les disques vertébraux sont tassés de l’avant vers l’arrière, ainsi vous multipliez les risques d’hernies discales. Si vous souffrez régulièrement de sciatique, c’est d’autant plus une mauvaise idée car le nerf est alors poussé vers l’extérieur et se retrouve pincé par le disque. 

On pourrait également citer le mal que vous faites à votre diaphragme, à vos cervicales… 

 

Vous vous faites mal, une bonne raison pour oublier ce type d’exercice, mais sont-ils efficaces ?

Là encore, un beau mythe ! 

Faire des abdominaux ne vous fera pas bruler la graisse qui se trouve dans votre abdomen !


Une étude menée en 2015 par l’Université de Téhéran montre que réaliser des abdominaux ne donnent pas de résultats significatifs sur la graisse du ventre. Dans cette étude, 40 femmes en surpoids ont été réparties en 2 groupes : l’un suivait une diète et l’autre une diète associée à des exercices abdominaux. Au bout de 12 semaines, les résultats obtenus (poids, tour de taille, masse grasse abdominale sous cutanée, pli ombilical) par chacun des deux groupes étaient très proches. Aucun bénéfice réel à pratiquer des abdominaux !

Alors si les abdominaux ne sont pas efficaces, que faire pour vous débarrasser une bonne fois pour toute de votre ventre ?

Réactivez votre métabolisme pour influencer durablement la quantité d’énergie dépensée par votre organisme et brûler les graisses.  

 

Soyons clairs : nous ne sommes pas toutes égales face à la prise de poids et certaines d’entre nous stockent plus facilement les graisses, notamment au niveau du ventre. Ce phénomène est d’autant plus amplifié avec l’âge (grossesse, ménopause, dysfonctionnement hormonaux…) ou par les problèmes de poids répétés.

 

Pourtant, il est aujourd’hui possible d’inverser le processus avec des méthodes douces qui ont prouvé leur efficacité. Votre métabolisme est commandé par… votre cerveau ! Il est donc la clé pour entamer et mettre en place une perte de poids durable et efficace.

 

La méthode Equilibra Mind a été mise au point sur la base des avancées récentes dans le domaine des neurosciences et des sciences cognitives, pour en savoir plus :

>> Regardez cette vidéo explicative 

 

Vous pourrez ainsi dire « au-revoir » une bonne fois par toute à votre ventre disgracieux !


CLIQUEZ MAINTENANT SUR L'IMAGE POUR VOIR LA VIDEO EXPLICATIVE

A VOIR DANS CETTE PRESENTATION :


Références :

Kordi R, Dehghani S, Noormohammadpour P, Rostami M and Mansournia MA. Effect of abdominal resistance exercise on abdominal subcutaneous fat of obese women : A randomized controlled trial using ultrasound imaging assessments. J Manipulative Physiol Ther 38 (3) : 203-209, 2015.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25766455/

Institut Bicher : le bien être par le corps et l’esprit